Ecole du chiot - ACTUALITES - Club d'éducation canine et d'agility de Mastaing

CECAM
Aller au contenu

Menu principal :

Ecole du chiot - Version 2.0 ...

Club d'éducation canine et d'agility de Mastaing
Publié par dans Ecole du chiot ·
Plus de 600000 chiots naissent chaque année en France. A peine 1 % sont inscrits dans une école pour chiots.
Face à ce constat, la Société centrale canine a décidé de développer son réseau d'écoles pour chiots en France.
C'est ainsi que le Club a décidé, il y a quelques années, de créer son école du chiot.
Ce samedi 26 septembre, les adhérents du club ont pu découvrir la nouvelle mouture de notre école du chiot : grillage rigide, portillon d'accès pour les maîtres et leurs chiots, portail d'accès pour les services techniques chargés de la tonte du terrain, Portakabin pour entreposer le matériel et une surface du parc beaucoup plus importante ... Que du bonheur pour les chiots, les maîtres et les éducateurs !
Rappelons que la fréquentation précoce de l'école du chiot favorise le développement comportemental harmonieux du chiot et permet au maître d'optimiser le développement psychologique de son animal. Grâce à des exercices ludiques, le chiot va apprendre les règles de base de l'éducation, se sociabiliser mais aussi être confronté à des situations inhabituelles. Phases de travail alternent avec phases de jeu et conseils aux maîtres.

Horaires : le samedi de 14h30 à 15h30


Eveiller, affranchir et sociabiliser le chiot.

Club d'éducation canine et d'agility de Mastaing
Publié par dans Ecole du chiot ·
Julien, éducateur du club
"Le couloir à stimulation et le pont mobile ont pour objectif commun d’accroitre la résistance du chiot face à différents stress. Cette résistance se renforcera à mesure qu’une relation de complicité et de confiance se construira avec son maître. Comme tous les autres agrès de l’école, ils ont pour but d’éveiller, affranchir et sociabiliser le chiot.
Le pont mobile créé un stress que je qualifierais de «moteur». Dans un premier temps le maitre pose doucement son chiot sur la planche, le rassure et le récompense.
Dés que celui ci se détend le maitre lui montre une friandise et peut le lâcher lentement.
​Au bout de quelques secondes, le chiot est assez détendu pour se concentrer sur sa stabilité et le pont cesse de balancer ce qui lui vaut un gros câlin et la friandise bien méritée. Il permet donc d’aiguiser la coordination motrice et la complicité avec son maitre ...
Le principe du couloir à stimulation est le même mais cette fois le stress est plutôt d’ordre « visuel » et « auditif » en fonction de ce que l’on fait pendre dans le couloir.
Le but étant d’encourager le chiot à traverser une petite série d’objets pendouillants parfois bruyants où de couleurs vives. La coordination motrice est là encore travaillée puisque le plancher est échelonné.
Pour encourager le chiot il est possible dans un premier temps de lui faire suivre une friandise puis l’appel du maître.
​Mais il est également envisageable d’éveiller son instinct de prédateur en lançant un jouet d’un bout à l’autre du couloir."


Retourner au contenu | Retourner au menu